La bonne technique pour le calorifugeage

Le calorifugeage est un ensemble de petits travaux consistant à protéger les tuyaux et les autres réservoirs d’eau chaude et système de chauffe des déperditions de chaleur.Nécessaire pour économiser de l’énergie et maîtriser la température, le calorifugeage est recommandé par le professionnel dans plusieurs cas.calorifugeage

Le calorifugeage en quelques étapes

Le calorifugeage fait partie des travaux d’efficacité énergétique qui consistent à couvrir les tuyaux et autres réservoirs d’eau chaude d’un isolant. L’opération est assez simple, à condition de disposer des outils et matériaux.

  • Le pré-requis

Réunir tous les équipements et matériaux pour pratiquer le calorifugeage est la première étape. Un particulier devra opter pour des matériaux prêts à l’emploi. Il faudra notamment opter pour des manchons souples en fibres minérales ou en mousse élastomère souvent proposés en diamètre différent adapté à tout type de tuyaux. Toutefois, la laine de roche peut également servir au calorifugeage.

  • La pose

Une fois les matériaux à disposition, il faut les installer tout autour des tuyaux et autres éléments de la chaudière qui peuvent être à l’origine de la déperdition de chaleur. Il faudra assurer la parfaite fixation de l’isolant ainsi que la protection de tous les tuyaux. Sur une classe de calorifugeage de 1 à 6, les professionnels recommandent un isolant de niveau 2.

Une fois ces deux étapes terminées, les tuyaux et les éléments de l’appareil de chauffe ne pourront plus être à l’origine de toutes perditions de chaleur. C’est donc la bonne technique pour le calorifugeage. Pour réaliser parfaitement calorifugeage, la meilleure option est de le confier à un professionnel.

Dans quel cas le calorifugeage est-il nécessaire ?

Le calorifugeage n’est pas obligatoire, toutefois, il est fortement recommandé pour plusieurs raisons. Étant une technique utilisée pour éviter la déperdition de chaleur, le calorifugeage est nécessaire lorsque les tuyaux qui alimentent en eau chaude les divers points d’utilisation traversent des pièces froides ou des zones non chauffées. C’est le cas notamment lorsque les canalisations passent par la cave, le garage ou toutes pièces qui ont de grandes chances de laisser échapper la chaleur.

Ce type de travaux est également requis lorsque les tuyauteries et les points de chauffage se trouvent éloignés l’un de l’autre. Il faudra alors opter pour une classe de calorifugeage de 1 à 6 suivant le besoin de protéger les canalisations et les divers équipements qui fournissent l’eau chaude. Ainsi fait, le calorifugeage permet non seulement d’économiser de l’énergie, mais aussi de maitriser la température de l’eau depuis le point de production au point d’utilisation.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *