Élagage en mode écologique

Le verbe élaguer signifie rendre propre. Signifiant également taille ordonnée d’un arbre ou d’un végétal, cela consiste à en tailler les branches afin de favoriser l’accroissement du reste. L’élagage participe à la création d’un paysage harmonieux propice au prolongement de la durée de vie d’un arbre.

A savoir avant l’élagage

Toute mesure d’élagage nécessite une observation préalable avant la prise de décision d’abattre ou apporter les soins nécessaires à l’arbre en question. Il va de soi qu’un élagueur peut effectuer l’abattage à la demande du client, mais, cependant, cela peut nuire à l’environnement. Aussi, afin de bien faire les choses et proscrire toute forme de gaspillage, l’intervention sur un arbre nécessite de suivre plusieurs étapes dont voici les principales.

  • Estimation de l’état actuel de l’arbre (afin de savoir si un arbre doit recevoir des soins ou être abattu pour en faire du bois de chauffe).
  • Définition des mesures de sécurité
  • Gestion des rémanents (mise en place des cordages et autres mesures de sécurité afin d’assurer que les chicots et autres débris ne tombent pas sur les voitures, le toit ou autre chose).

Ces étapes suivies, le chantier d’élagage sera conforme aux normes écologiques recherchées pour une activité d’aménagement.

Élaguer pour préserver        souche

Les deux disciplines se complètent ou du moins, avancent sur le même chemin : celui de la préservation des richesses naturelles nécessaires pour prolonger les biens communs à ne citer que l’air pur. Si l’écologie vise à décrire le vécu des êtres vivants, l’élagage s’assure que ces êtres vivants décrits vivent en parfaite harmonie avec leur environnement. En guise de rappel, le verbe élaguer signifie rendre net et ce métier est souvent en rapport avec la vie des arbres. Ainsi, les recherches effectuées en botanique sont utiles à un élagueur professionnel afin de définir comment rendre un arbre net en termes d’esthétique, de rejet de CO2.

Ces élagueurs commencent leur certification par l’apprentissage des rudiments de la botanique et l’aspect phytosanitaire des arbres et végétaux à traiter. Cet apprentissage ferait penser à un stage ou une formation en botanique et biodiversité, tellement, il met à l’honneur les végétaux dans leur milieu naturel, mais en rapport avec l’homme.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *